07 janvier 2011

Nous voila, de nouveau branché sur le secteur...

24/24. 24 représentations d'un spectacle pertinant à la mode Karen; On a joué, on a crée sans savoir ou si peu de l'effet escompté, des vagues de rires de ces blancs, ces kolawas, qui se moquent de tout. D'eux memes, du public nombreux voir plus, de tout.. C'est toujours chouette, les cernes à la hauteur des tongs de ressentir un profond bien etre. Oui, 2987 km, le long de la frontière birmane, 9 camps de refugiés avec option ennuie niveau 08 sur l'échelle du desoeuvrement, On a réellement le sentiment d'avoir creer la rencontre, la suspension dans un quotidien plus que difficile. Vivre une heure de temps ensemble, blancs de peau et communautée Karen, à installer un aire de jeu ( 15 nattes à meme le sol), un fond de scène, un placement public rigoureux. Le projet tient la route, 5 ans à briser la glace, si rare à cette période de l'année, 5 ans à comprendre de quoi rire ensemble, de quoi se moquer, rever, s'evader tout en restant assis, tout en restant ici, tout en restant. Et puis jouer et rejouer, a la mode poquellin sans les grands glin glin du théatre bourgeois de par chez vous. Rire ensemble de rien, de celui qui refuse de s'assoir, de la femme surprise de voir un blanc lui demander son prenom dans sa langue et de l'inviter a s'assoir autour du cercle; Tout ceci se construit autour de personnes de valeurs, cotés a la bourse de bangkok, pret à jouer sur des terrains trop vagues, pret a passer de l'autre coté, vers l'autre, celui qui attend. 24 representations et puis la derniere, Ban don Yang, une heure 36 de route, dont 35 pour les specialistes 4/4 à bonnes mentalités. Un camp. Point. 8549 Karens since 1998. La belle année pour nous, celle du mois de juillet : Et 1, et 2, et 3, 0. Oui 3 zéro comme peut etre 3OOO personnes à 9 h 45 pour le début de la der des der; La 24.. On peut voir sur les photos, beaucoups de details mais manque le son, la rencontre et aussi le trop. Un genre de stabilisé, foot/basket/bal du 05 janvier. Une foule immense massée sur le parvis, sur les cotés, les acotés, derriere, voir dans les arbres. Finir ici, vers kanachaburi, apres les 2985 km de routes le long de la frontière..Venir la ou personnes n'est venu faire une representation; Les fameux camps du sud, loin, trop loin des autres de, tout de chez eux, de chez nous. On y joue, c'est la der, on sort la grosse voix, on sait au fond de nous que pavarotti nous observe, on diffuse, on envoi du bois, du bambou. Finir ici, sentiment de finir en queue de poisson chat, mais c'est ca l'éphemere; Et puis un riz frit, dire aux balais que dorenavent ils ne seront plus des arbres, expliquer à la poubelle que le milieu de la musique et son role de grosse caisse etait dorénavant caduque, donner les nattes, les bambous, une ou deux pinces, un rouleau de gaffe,deux éléménts de costumes et puis dire merci, à bientot à la camp leader, une femme souriante, qui voit loin, qui te voit déja revenir, qui te salue et toi aussi t'es ému.. Revenir sur babylone, siffloter l'air de la 7 eme cie sur le pont de la riviere Kwai, traverser la ville à dos de tuk tuk 125 cm cube.. Ne pas se retourner et continuer à le rever.. Tout ceci est dans mon cahier, bien affuté par les propositions multiples des 5 mercenaires de la créativité qui m'entourent. Mercenaire ? Doux reveur, gros coeur et investissements personnels totals. (Rien à voir avec le raffinier de sp 98) Merci à toutes les personnes qui permettent d'une manière ou d'une autre que ce genre de projet existe et perdure. Demain c'est Bangkok, aéroport, une nuit à reformater son disk dur interne. "Donnez nous plus que 1000 colombes" Guillaume*

Posté par csfthailande à 19:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Nous voila, de nouveau branché sur le secteur...


    à tout de suite
    bizavou
    dites aux nouveaux de faire bien bien attention à l'atterrissage s'il vous plait
    et aux autres aussi...
    moi ça fait 18 jours et le sol n'est pas loin

    Posté par céline, 07 janvier 2011 à 21:01 | | Répondre
  • bisoux et bon anniv le couz. Fab

    Posté par Fab, 13 janvier 2011 à 18:44 | | Répondre
Nouveau commentaire