04 janvier 2011

1973 km, le long de la frontière.

Hier matin, je regarde le macaron à coté de l'emplacement des clefs du pick-up, c'est ca 1973 km, du 60km/h thai,,le long de la frontiere, direction Umpang, via Umpiem..

2h de route, encadré par Sharon, un  gars du  staff TBBC, une route à contre plongée de montagnes, genre tour de France, pays des droits de l'Homme, et puis aprés, un village, loin de Val d'isère, un camp, au flan d'une montagne : Umpieum.

Ici, c'est la  montagne, loin de chamonix, 29731 karens, birmans, s'evadent sous libertés conditionnelles, entre 4 collines.

On n'y vient  à pied, on ne frappe  pas , ce qui vivent la ont perdu leurs clefs.

Quartiers, marchés, souks...c'est sur le sommet du camp que le camp comitee nous autorise à jouer ce matin.

Une mini-scène, un brave monde, une bonne ambiance..C'est toujours chouette d'associer soleil et convivialité.

Et deja c'est l'aprem, certains cherchent un endroit pour se caler, d'autres arpentent, les rues, cherchent l'ombre, on y croise des marchands de bettel ( feuilles de noix de cola à chiquer), des inconnus fort conviviales, des témoignages, des récits, des vies a raconter.

Et on se presse direction l'autre extremité du camp, un terrain  de foot le long de la route à touristes fervant amateur de chutes d'eaux, de jungle Tour à tete d'éléphants, de raft, de..?

Mais bref, un terrain de Tubo, de part les collines afflux notre public,  849  personnes à tarif degriffé.

La fatigue, notre quotidien s'estompe, face à nous une vague de curiosités de rires..

Alors, c'est du madeleine Béjart qui nous transporte, on joue, on plie, on sort.

Et déja, comme on dit les amis, faut y aller, 2h 27 mn de route pour atteindre, Umphang, 358 virages, dont trois qui tournent vachement.

La nuit est courte mais la soirée autour d'un poulet cashew nuts et d'une soupe coco est plus longue.

Bref, une bonne nuit, un ptit dej sans riz et nous voila à 2H12 de NU POH. Un camp de 17643 karens selon la prefecture, un camp plat, ensoleillé, ou à force, avec le temps, Léo ferré aurait congedié Paul Castanier.

Revoir le camp leader emblématique, lui offrir un tee shirt, blaguer avec lui, se mettre d'accord sur le programme et oui, c'est déja 10H et on traverse le marché, la zone commerciale, et plus simplement en toute sincerité la zone franche...

439 spectacteurs dont une femme qui choralise l'ensemble de nos prestations vocales..

Un  riz frit, une clope au marché ( que l'on fume à discretion loin du regard inquisiteur de l'enfant) et c'est deja 13H15 pour l'organisateur, voir 12 h30 pour nous.

Probleme de fuseau horaire ou tout  simplement le travailler plus pour jouer plus pour nous et nous voila secteur 4 ( Kowa  loui ), au pied d'une mini scene.

Alors la comme du jean louis barreault. Orné d'un chapeau protecteur des ondes solaires je decide : nous jouerons comme ceci et comme cela en avant, les amis, c'est parti, Forza comédien, comme dit l'ami américain qui a eu deux oskaren en 2007 et 2008.

Et deja apres un beau moment c'est le retour, un  retour simple facile, c'est un  peu comme se lever à 7 h du mat  à Marseille, aller jouer deux spectacles à sète, puis se decider à dormir à Nice, c'est plus simple, on est attendu demain soir à Auxerre.

Encore 1082 km à descendre vers Bangkok, deux camps de refugiès à  decouvrir et  a continuer le projet, puis enfin retrouver notre terre, le pays du conseil national de la resistance, des droits de l'Homme.Sécu, retraites, droits du travail.

Je vous laisse, dans mon lit, la chambre 09 m'attend le livre de Stephane Hessel : " indignez vous"

En vente dans tous les bonnes librairies de Mae sot.

Du Haut des montagnes Thailandaises.

S.C. Guillaume*

Posté par csfthailande à 20:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur 1973 km, le long de la frontière.

    Indignons nous

    Bonjour cher F Guillaume
    que c'est bon de te lire
    depuis la petite ile où je m indigne aussi tous les jours quand le moun i continue de laver son loto meme si la pli tombe toujours pas.
    Je suis heureuse de lire tout ce que tu écris, j'y suis, tu me fais plaisir, mais, bon, on est pas là pour faire de la politique on s'en parlera
    sur skype au retour.
    Je t'embrasse fort
    le volcan est au bord de l eruption
    je pense à vous toute l equipe sachez
    que je joue avec vous tous les soirs...
    à la bonne votre
    bonne année et surtout bonne bêtise
    votre dévouée nimalé

    Posté par Nimalé, 05 janvier 2011 à 11:55 | | Répondre
  • Great work!

    Dear all,

    You are doing an amazing thing - keep up the fantastic work. The world would be incredible if there were more people like you.

    Love,

    Ann Pedersen

    Posté par Ann Pedersen, 05 janvier 2011 à 14:12 | | Répondre
Nouveau commentaire